Les pénuries de micropuces sont loin d’être un problème nouveau. Mais, l’insuffisance actuelle des stocks limite la production industrielle mondiale dans de nombreux secteurs. Une erreur de calcul de l’industrie automobile, associée à des problèmes de production et d’approvisionnement causés par la pandémie, a contribué à la pénurie actuelle.

Les concessionnaires manquent de voitures neuves et d’occasion, ce qui a fait grimper le prix des véhicules. Des contraintes pèsent sur la production d’appareils haut de gamme, d’avions ou de smartphones, et de tout ce qui utilise des semi-conducteurs pour fonctionner.

Ces petites pièces, qui passent souvent inaperçues, sont des composants aussi essentiels dans l’industrie que le papier toilette l’est dans nos foyers. Le monde est confronté à la pire pénurie de puces de son histoire. Juste au moment où les économies les plus industrialisées commencent à montrer des signes de reprise.

Pourquoi y a-t-il une pénurie de puces et comment cela nous affecte-t-il ?

Plusieurs facteurs se sont conjugués pour que le monde soit confronté à la pénurie actuelle de puces à semi-conducteurs. Tout d’abord, l’arrêt des usines d’assemblage de voitures en raison de la pandémie a entraîné une baisse de la demande.Les fabs de micropuces ont alors dû s’adapter et réorienter leur production.

D’autre part, les stocks de puces ont été réduits par la demande de produits électroniques : ordinateurs portables, consoles de jeux, téléviseurs et autres équipements. En outre, l’achat de voitures ne s’est pas arrêté pendant les arrêts de la pandémie l’année dernière, comme prévu.

Les constructeurs ont vendu plus de voitures que prévu et ne pensaient pas que la demande augmenterait cette année. Lorsqu’ils ont essayé de passer davantage de commandes de puces informatiques, il était trop tard. Les fabricants avaient modifié leur chaîne de production. Tout cela a contribué à épuiser davantage les réserves.

En outre, les sanctions américaines contre les entreprises manufacturières chinoises ont exacerbé la crise.Au départ, la pénurie de puces électroniques se limitait à l’industrie automobile.

Maintenant, la crise s’est étendue à presque tous les secteurs industriels qui emploient des semi-conducteurs dans leurs produits. Notamment, les machines à laver, les micro-ondes, les réfrigérateurs, les navires ou les avions ou encore une simple installation électrique.

La pénurie a généré des achats nerveux de puces, réduisant les stocks et augmentant les coûts de tous les composants. Même, les moins chers du marché, car la pénurie de semi-conducteurs a coïncidé avec la pénurie de matières premières également. Il en a résulté une inflation croissante de nombreux produits.

Pourquoi l’industrie automobile est-elle si dépendante des puces électroniques ?

La raison est que les nouvelles voitures emploient les puces pour améliorer le fonctionnement informatisé des moteurs en termes de rendement énergétique, d’automatisation de la conduite, de freinage d’urgence et d’assistance au conducteur.

En raison de la crise des micropuces, les constructeurs réduisent la production des voitures les moins rentables.D’ores et déjà, des constructeurs automobiles comme Ford et General Motors ont annoncé qu’ils allaient réduire leur production. D’autres constructeurs comme Toyota, Subaru Corp, Nissan Motor et Volkswagen AG se joignent à cette politique.

On estime qu’environ 1,3 million de voitures légères auraient été touchées au cours du premier trimestre de l’année, selon les données du cabinet d’études de marché IHS Markit. Cette société a révélé que la situation de l’industrie s’est aggravée, à la suite d’un incendie dans une usine japonaise de micropuces.

L’usine, qui appartient à Renesas Electronics Corp, produit près d’un tiers de la demande mondiale d’unités de microcontrôleurs utilisées dans la fabrication de voitures.

De même, l’hiver rigoureux de l’hiver dernier au Texas a obligé les usines industrielles de Samsung Electronics Co Ltd, Infineon et NXP Semiconductors à fermer. Ces sociétés sont d’importants fournisseurs de puces électroniques aux entreprises américaines de construction de véhicules.

Les analystes prévoient que les perturbations de l’approvisionnement en semi-conducteurs, couplées aux propres lacunes du secteur, aggraveront la crise de l’industrie automobile cette année.

Samsung Microchip Factory in South Korea.
Samsung Microchip Factory in South Korea.

Désinvestissement dans les usines de fabrication de puces asiatiques

Une autre cause de la crise des semi-conducteurs, est le manque d’investissement dans les fabs de puces de 8 pouces.La plupart de ces usines situées en Asie et appartenant à des entreprises de cette région n’ont pas été en mesure d’augmenter leur production.

La majeure partie est consommée par les fabricants de téléphones 5G et d’ordinateurs portables, dont la demande a augmenté plus rapidement que prévu. Un nouveau smartphone 5G nécessite 100 puces pour se connecter aux différentes fréquences. Beaucoup plus que n’importe quel ordinateur.

Parmi les fabricants qui tentent de répondre à la demande croissante, on trouve Qualcomm Inc. Ses puces sont utilisées par les téléphones Samsung. Le principal fournisseur d’Apple Inc, Foxconn, avait déjà prévenu des pénuries de puces à venir. Avec la crise actuelle, ce sont toutes les chaînes d’approvisionnement des clients qui ont été touchées.

Taiwan Semiconductor Manufacturing Co Ltd (TSMC), est un autre grand fabricant sous contrat de micropuces en Asie. Avec Samsung, ils alimentent la production d’une variété de sociétés de fabrication de puces.

Bien que les entreprises américaines de semi-conducteurs produisent 47 % du total des puces vendues dans le monde, seulement 12 % de la fabrication mondiale est réalisée aux États-Unis.

Les États-Unis veulent-ils aussi diminuer leur dépendance?

Face à la pénurie de puces qui se profile, le président américain Joe Biden a ordonné une révision de la chaîne d’approvisionnement en micropuces.Le président a discuté de la situation actuelle avec 19 dirigeants de grandes entreprises technologiques. L’objectif est de réduire la dépendance à l’égard des semi-conducteurs produits par la Corée du Sud et Taïwan.

Afin de promouvoir une législation visant à augmenter la fabrication de micropuces dans le pays, Biden a géré des fonds pour 37 milliards de dollars. Le plan prévoit l’installation de quatre nouvelles usines de fabrication. Une usine TSMC et deux usines Intel Corp en Arizona, et une quatrième par Samsung qui serait située au Texas.

Pendant ce temps, la Chine offre également des subventions aux fabricants de puces afin de réduire sa dépendance à la technologie occidentale dans ce secteur.

La pénurie devrait durer au moins un an de plus, mais personne n’ose prédire que la situation ne peut pas empirer. Certains des types de puces électroniques les plus rares sont fabriqués par des usines plus anciennes. Ces usines seront un peu plus difficiles à mettre à niveau pour augmenter la production.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here